Le Graal de la blogosphère dans laquelle j’évolue c’est de travailler à domicile. Non, en fait la moitié des salariés des salariés que je connais adorerait pouvoir dire qu’ils travaillent de chez eux, l’autre moitié considère comme un cadeau le fait que leur entreprise leur accorde une journée de travail à domicile de temps à autre.

La vérité, c’est que travailler à domicile est tout sauf simple. Dans un premier temps, vous avez toutes les distractions avec lesquelles vous aimez décompresser à portée de main. Dans un second temps, si vous êtes père de famille avec des enfants en bas âge, vous avez toute la marmaille qui semble n’avoir qu’un objectif : vous empêcher de travailler !

J’ai déjà beaucoup écrit sur le fait de contrôler ses distractions. Aujourd’hui, on va s’intéresser à ce que je vis en ce moment par exemple, je veux parler de mon dernier qui dès que la porte de mon bureau s’ouvre en profite pour se faufiler à « fond les manettes » arrive à mon bureau avec un grand sourire et parfois se prend les pieds dans le câble de mon ordinateur. Boum ! Grosse frayeur, mais DIEU merci je n’ai encore jamais rien perdu d’important.

Bref, au fil des mois j’ai développé quelques techniques que j’aimerai partager avec vous.

Continue Reading…

Et quand je dis mariage, je parle de l’Union avec un grand U. Que ce soit devant un Prêtre, un Imam, un Rabbin, un Maire ou tout autre représentant d’un ordre quelconque, Laïque ou Religieux. Ma question est donc : si vous êtes en Union avec quelqu’un, que faites-vous pour protéger cette Union et pourquoi pas continuer à la faire grandir ?

Selon moi, il y a trois domaines où vous pouvez vous poser cette question, vous asseoir et réfléchir aux réponses. Vous n’avez pas à en parler autour de vous, ce petit travail qui peut rapporter des années de bonheur peut être fait par vous-même dans l’intimité de votre cerveau/cœur. 3 questions donc :

  1. Qu’investissez-vous dans votre relation ?
  2. Quelles sont vos limites ?
  3. Quels sont les enjeux de votre relation ?

Continue Reading…

Arrêtez-moi si vous connaissez la scène : vous êtes pressés, vous êtes en train de faire les courses et vous savez parfaitement que vous êtes en train d’oublier la moitié du nécessaire. Comme vous aimez corser les situations déjà délicates, vous avez choisi d’emmener votre monstre avec vous… sachant pertinemment que lorsqu’il les verrait, il n’aurait d’yeux plus que pour eux !

Eux, ce sont ces fameuses voitures, motos et autres hélicoptères qui bougent (pas vraiment), font du bruit (beaucoup) et vous bouffe la totalité de vos pièces d’un euro et deux euros. Bref avec les lobbys pétroliers, je pense qu’on a à faire ici à l’un des gangs les mieux organisés en matière de racket.

Mais votre enfant se fiche que vous soyez pressé. Il se fiche aussi de savoir que vous avez besoin de ces pièces… pour le faire vivre en fait. Une pièce achète le pain et même un bonbon à la boulangerie du coin.

Continue Reading…

Quel est le plus beau cadeau que vous puissiez recevoir ? Oui, hormis un iPad 3 flambant neuf bien entendu ! Je dois vous avouer que je ne suis pas doué pour les cadeaux. Il y a une raison toute simple, je n’arrive pas à rentrer dans la tête de la personne qui va recevoir le cadeau. En clair, je suis le genre qui fait les cadeaux qu’il aimerait recevoir.

Quels sont les cadeaux que j’aime ? Des cadeaux utiles ! Je hais tout ce qui est censé se poser quelque part et être observé. La raison là aussi est très simple, je ne l’observerai jamais ! Je le fouterai dans un tiroir et ne le reprendrai en main que l’année d’après. Je n’ai jamais compris pourquoi les gens ne comprenaient pas ça !

Bref, après cette interlude confession, voici une révélation. Je raffole des cadeaux faits par les petites mimines de mon Adam ! WOW, ça c’est une surprise me direz-vous lol. Je vous avoue que c’en est une pour moi. J’ai toujours pensé que les parents qui accrochaient aux murs les « dessins » et autres « horribleries » de leurs enfants étaient juste un peu trop… parents, si vous voyez ce que je veux dire par là.

Continue Reading…

Notre premier garçon, Adam, a connu la vie dans le Golfe. Nous étions expatriés à l’époque dans le Sultanat d’Oman où je travaillais comme professeur de Français Langue Etrangère et formateur en Technologies de l’Info-Com. Nous y sommes restés jusqu’à ce que notre bonhomme ait 2 ans et demi. Nous sommes rentrés en juin et il est rentré à la maternelle en toute petite section en septembre.

Les premiers jours n’ont pas été de tout repos. Adam n’ayant jamais pris l’habitude de quitter sa mère (du fait de l’expatriation) d’une part et n’ayant pas l’habitude d’être beaucoup entouré d’autre part, il a mis un certain temps avant de s’acclimater. Avec l’aide de sa maitresse, nous avons décidé d’y aller progressivement.

Continue Reading…

Après avoir écrit un article sur les films d’animation japonais, j’ai eu envie de vous présenter les films francophones ‘et leurs bande annonces) que nous aimons regarder avec mes enfants. Là encore, ce sont des films à deux niveaux de compréhension, un pour les enfants et un autre pour les adultes.

Une chose toutefois, les films francophones sont bien souvent dessinés différemment et parfois on a un peu de mal à s’y faire… surtout lorsqu’on est fan de film d’animation américain. Les budgets ne sont clairement pas les mêmes, mais si vous réussissez à dépasser vos premières impressions, vous découvrirez un vrai talent et une production qui ne déméritent en rien.

C’est parti !

Continue Reading…

Vous n’êtes pas sans savoir que Apple à sorti il y a peu deux nouveaux modèles d’iPad. Le premier est la quatrième génération du modèle 9,7 pouces que nous connaissons tous. D’une part seul le processeur semble avoir (un peu) évolué et d’autre part, il semblerait même que son écran soit moins bon que son prédécesseur. Mais celui qui nous occupe aujourd’hui, c’est l’iPad Mini et ses 7,8 pouces.

Alors, nouveauté réelle ou connerie sortie tout droit de l’esprit des gars du marketing à la pomme ?

9,7 pouces et 7,8 pouces… y’a-t-il vraiment une différence ?

Contrairement à ce que j’ai pensé dans un premier temps… oui il y a bel et bien une différence en termes de taille et qui n’est pas sans intérêt. Pour ma part j’ai des grandes mains, mais je n’ai jamais pu tenir l’iPad à une seule main. En ce qui concerne l’iPad Mini c’est tout à fait possible, et je vais même dire qu’il est très agréable à prendre en main.

big ipad mini iphone 5

Continue Reading…

L’une des choses les plus difficiles dans l’éducation d’un enfant est de savoir où s’arrêter. Est-ce qu’en tant que père on en fait assez ou, au contraire, est-ce qu’on en fait trop ? Où est la limite entre la bêtise qui mérite de gros yeux, celle qui mérite de parler plus sérieusement, et celle qui demande une fessée ?

Pourquoi faire les gros yeux ?

La première des choses à comprendre, c’est votre influence sur votre enfant. Je vais être un peu cassant mais c’est que je l’observe tellement souvent que je me dois de l’écrire. Si votre enfant ne craint pas votre autorité, il ne craindra pas vos gros yeux. Il continuera sa bêtise parce qu’il pensera que, comme d’habitude, les gros yeux ne seront pas suivi d’actions.

enfants limitesPourquoi parler ?

Il y a quelques jours mon grand s’est amusé à pincer son petit frère très fort. Une sombre histoire de droit de passage non acquitté… L’occasion était trop belle de lui expliquer qu’on ne pince pas son petit frère parce que… et me voilà en train de lui lister les raisons. Attention cependant ! Je ne dis pas « ce n’est pas bien de pincer les autres enfants ». A l’école les choses sont différentes : pince si on te pince !

Pourquoi la fessée/le pincement ?

Je ne vous ai pas tout dit concernant le pincement d’Adam sur Jebril. Quand mon grand à pincé mon plus jeune l’occasion était aussi trop belle de lui apprendre « Karma ». Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est : Karma est la manière Hindouiste/Bouddhiste de dire « tout ce que tu fais à autrui te revient en permanence dans la figure ».

J’ai donc immédiatement pincé Adam en lui disant que c’est lui qui avait déclenché ça. Cela fait partie de mes croyances et vous ne la partagerez peut-être pas mais là n’est pas le sujet.

Une limite est une limite

L’important est que vos enfants comprennent qu’il y a une escalade dans la patience de leurs parents et qu’ils ne peuvent pas se permettre de repousser indéfiniment les limites sans en payer le prix fort à un moment ou à un autre.

Si je regarde mes enfants avec les gros yeux, cela veut dire : tu vas détester la suite ! Et je ne me questionne que très rarement. Oui, mon fils dit de moi que je suis « méchant » quand nous en arrivons aux mains, mais je peux vivre avec. Je sais très bien que nous nous ferons des calins deux minutes après.

Mon dernier conseil

Ne laissez pas vos enfants vous prendre en otage. Oui, il est difficile de passer outre leurs larmes et leurs mots pénibles. Mais rappelez-vous le regard qu’on porte sur vous quand vos enfants font des cartons dans les magasins. Rappelez-vous aussi cette phrase « petits enfants, petits problèmes, grands enfants, grands problèmes. S’ils ne respectent pas vos règles en tant qu’enfant, ils ne les respecteront pas plus en tant qu’ado…

Credit Photo

C’est parti ! L’école arrive et vos enfants trépignent. Seulement voilà, les semaines se finissent et vous souhaitez qu’ils continuent à avoir des weekends enrichissants. En fait, vous voulez éviter, autant que faire se peut, les comas devant la TV/Console. C’est dans cet esprit que j’ai préparé de nombreux conseils tirés de mon livre 52 Riches Idées : Comment Survivre Aux Vacances de Vos Enfants. J’ai bien entendu adapté les conseils pour les weekends des périodes scolaires. Vous pourrez lire chaque vendredi un nouveau conseil. Amusez-vous bien car au final c’est bien là le plus important :)

preparation weekendAyez un emploi du temps de votre weekend

Vos enfants sont en weekend et vous ne savez probablement pas par quel bout les prendre. C’est tout à fait normal. Nous sommes tous passés par là. Le souci, c’est que cette situation perdurera tant que vous n’aurez pas une certaine vision à court et moyen terme.

La première solution à mettre en place est l’établissement d’un emploi du temps des weekends. Cela peut paraître idiot de commencer par la chose la moins fun pour vous et pour vos enfants, mais après tout, est-ce qu’ils ne méritent pas un peu de liberté quand ils ne sont pas à l’école ?

En établissant un emploi du temps de vos weekends, vous n’allez pas chercher à cadrer vos enfants comme à l’école, vous allez leur donner une vue sur ce qui les attend. C’est à la fois utile pour vous et rassurant pour eux. Utile parce qu’après tout, vous n’êtes pas infaillibles, surtout si vous devez jongler entre plusieurs enfants et peut-être ceux d’une autre union. Et rassurant car tous les enfants ont besoin d’un cadre pour pouvoir s’épanouir. Ce cadre a tendance à être clair pendant la semaine mais s’efface dès qu’il n’y a plus d’obligations scolaires à respecter.

Faites en sorte d’écrire sur cet emploi du temps toutes les activités du weekend. Ne focalisez pas uniquement sur le cheval du premier ou la musique du second (des activités que vous n’oublierez pas de toute façon). Ecrivez clairement que tel après-midi est consacré à telle activité et telle soirée à telle autre. Ne vous en faites pas, la suite de ce livre est pleine d’idées d’activités fun et enrichissantes… et j’ai même pensé à vos enfants :)

L’astuce : mettre cet emploi du temps en évidence. Affichez-le sur le frigo ou dans un endroit que tout le monde pourra voir facilement. Ainsi, vous pourrez savoir où vous en êtes et vos enfants n’auront pas à vous demander 100 fois les activités qu’ils vont faire… même s’ils le feront de toute façon !

Credit Photo

C’est la question que m’a posé mon fils pas plus tard qu’hier. Il me demandait si je les accompagnais chez leur grands-parents et j’ai répondu que je ne pouvais pas parce que je travaillais. En fait physiquement, j’étais à moitié allongé sur mon lit avec mon ordinateur sur mes genoux… de quoi rendre perplexe un enfant de 4 ans.

Maintenant, ce qu’il faut savoir c’est que je travaille de chez moi depuis la mi-2011. Je suis ce qu’on peut appeler un webentrepreneur. De manière pratico-pratique je vends mes formations Internet dans le développement professionnel et personnel sur SemeUnActe.com et j’écris des livres numériques que je distribue ici sur Amazon.fr.

Mon cinquième livre est au prix de lancement de 0.99€ en cliquant sur l’image

Continue Reading…