Vous n’êtes pas sans savoir que Apple à sorti il y a peu deux nouveaux modèles d’iPad. Le premier est la quatrième génération du modèle 9,7 pouces que nous connaissons tous. D’une part seul le processeur semble avoir (un peu) évolué et d’autre part, il semblerait même que son écran soit moins bon que son prédécesseur. Mais celui qui nous occupe aujourd’hui, c’est l’iPad Mini et ses 7,8 pouces.

Alors, nouveauté réelle ou connerie sortie tout droit de l’esprit des gars du marketing à la pomme ?

9,7 pouces et 7,8 pouces… y’a-t-il vraiment une différence ?

Contrairement à ce que j’ai pensé dans un premier temps… oui il y a bel et bien une différence en termes de taille et qui n’est pas sans intérêt. Pour ma part j’ai des grandes mains, mais je n’ai jamais pu tenir l’iPad à une seule main. En ce qui concerne l’iPad Mini c’est tout à fait possible, et je vais même dire qu’il est très agréable à prendre en main.

big ipad mini iphone 5

Continue Reading…

Il est à parier que vous êtes comme moi. Votre enfant est un génie ! Il comprend tout du premier coup et il saisit tout plus vite que les autres. Vous faites semblant de ne pas vous en vanter devant les autres parents (pas qu’ils nous apportent le mauvais œil, ces idiots) mais vous n’en pensez pas moins. Vous n’irez (peut-être) pas jusqu’à le faire tester, parce que vous n’êtes pas comme ça (ou que vous avez peur du résultat) mais au fond vous savez ce qu’il y a à savoir, votre enfant est un génie.

Comme je l’ai dit plus haut, vous êtes comme moi, cette maladie porte un nom : ça s’appelle être parent ! Les symptômes sont les pires lorsqu’on l’attrape pour la première fois. En général ça se calme avec le temps, mais je vous avoue que j’ai vu des gens être toujours aussi tarés avec l’avoir attrapé 4 fois de suite (mention spéciale pour cette dame hollandaise qui ne parle pas Français DIEU merci).

Oui Adam à commencé à écrire AVANT 3 ans.

Continue Reading…

Le mot a habituellement mauvaise presse. Tout le monde vit dedans et y plonge la tête la première dès la sortie de la fac, mais il continue à avoir mauvaise presse. Personne n’aime la routine, personne n’aime croire (savoir ?) que toutes ces journées sont basées sur les mêmes enchainements, à savoir metro-boulot-dodo et remetro-reboulot-redodo.

Le fait est qu’il en va autrement pour les enfants. Ils n’ont aucun souci avec les routines, bien au contraire. Elles les rassurent et leur permettent d’avoir une prise sur leur monde.

Mettez-vous justement à la place de vos enfants. Vous arrivez dans un monde où vous ne comprenez rien et où tout est décidé par autrui. Au fur et à mesure des jours vous comprenez que cet « autrui » ne vous veut pas de mal, à un moment vous finissez même par comprendre qu’il vous aime. Vous finissez par vous attacher à lui/elle et vous l’aimez en retour.

Cependant, vient le moment où tout cet amour ne vous suffit plus, peut-être même qu’il peut vous donner l’impression de vous étouffer. Vous voulez plus, vous voulez passer au stade supérieur. Mais c’est quoi justement ce stade supérieur ? Eh bien c’est là que les routines entrent en jeu.

Continue Reading…

Est-ce que vous parlez une autre langue ? N’importe laquelle, celle de vos parents, votre patois local, une langue apprise à l’école, bref peu importe. Si je vous pose cette question, c’est parce que si c’est le cas vous faites probablement deux choses de manière plus ou moins consciente :

  1. Vous voyez le monde de deux manières différentes
  2. Votre cerveau à l’habitude de switcher facilement entre deux mondes

Continue Reading…

Qui porte la culotte dans votre couple ? N’est-ce pas là la question d’un gros Macho-Man ? Est-ce qu’aujourd’hui, on ne peut pas sauver son couple de cette maudite histoire de culotte ? Vu que nous sommes sur SimpleDad, l’angle de l’article va être clairement orienté vers les Papas… mais pas seulement.

Comment Sauver Son Couple Quand On Est Empetré Dans Des Histoires de Culottes ?

Par le port de la culotte (rapidement, il s’agit d’un vieux mot pour faire référence au pantalon, puisqu’à l’époque les dames n’y avaient pas droit) on fait référence :

  • Aux tâches ménagères
  • Aux tâches parentales
  • Au fait de « ramener le bifteck »
  • Aux sorties entre copains
  • À qui paie l’addition au restaurant
  • À la prépondérance masculine en général

Vous pensez peut-être que tous ces points sont évidents et qu’aujourd’hui la grande majorité des couples sont d’accord pour dire qu’a partir du moment où l’égalité règne entre l’homme et sa femme, il n’y a plus aucun problème. Je ne pense pas que ce soit aussi facile.

Continue Reading…

C’est la question que m’a posé mon fils pas plus tard qu’hier. Il me demandait si je les accompagnais chez leur grands-parents et j’ai répondu que je ne pouvais pas parce que je travaillais. En fait physiquement, j’étais à moitié allongé sur mon lit avec mon ordinateur sur mes genoux… de quoi rendre perplexe un enfant de 4 ans.

Maintenant, ce qu’il faut savoir c’est que je travaille de chez moi depuis la mi-2011. Je suis ce qu’on peut appeler un webentrepreneur. De manière pratico-pratique je vends mes formations Internet dans le développement professionnel et personnel sur SemeUnActe.com et j’écris des livres numériques que je distribue ici sur Amazon.fr.

Mon cinquième livre est au prix de lancement de 0.99€ en cliquant sur l’image

Continue Reading…

Et voilà, un autre enfant à été diagnostiqué comme hyperactif dans la classe de mon enfant. Un autre petit garçon, cela va de soi. Parce que les filles ne sont pas hyperactives ou alors dans des proportions infinitésimales. Quand les petits garçons ont-ils arrêté d’être simplement des êtres plus turbulents que les filles pour devenir presque systématiquement des hyperactifs ?

J’ai été personnellement prof de Français Langue Etrangère et Formateur en Info-com durant 3 ans. J’ai pu observer pas mal d’enfants dans leur milieu naturel, c’est-à-dire scolaire puisque tous les enfants vont à l’école (normalement). J’ai eu l’occasion de voir pas mal de comportements donc celui-ci :

Continue Reading…

L’une de mes plus grandes joies de Père, c’est que je peux passer des après-midi à regarder des dessins animés et films d’animation sans qu’on dise de moi que je n’ai toujours pas grandi. En fait, je préfère nettement les films d’animation parce qu’il y a souvent des histoires à deux niveaux. Un niveau pour les enfants et un autre pour les adultes. C’est ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

J’ai eu la chance de regarder Madagascar 3 des Studios Dreamworks dernièrement. Un vrai bon moment, beaucoup d’humour, une bande originale vraiment excellente et qui colle parfaitement aux différents moments. Cependant, plus que de simples images ou une bonne musique, le film apporte son lot de petites leçons de vie qui font que j’aime à en discuter avec mon enfant par la suite et voir ce qu’il a compris et ce qui lui a échappé. Je vous propose d’en faire le tour.

Madagascar, c’est d’abord 4 amis

Continue Reading…

Notre premier garçon, Adam, a connu la vie dans le Golfe. Nous étions expatriés à l’époque dans le Sultanat d’Oman où je travaillais comme professeur de Français Langue Etrangère et formateur en Technologies de l’Info-Com. Nous y sommes restés jusqu’à ce que notre bonhomme ait 2 ans et demi. Nous sommes rentrés en juin et il est rentré à la maternelle en toute petite section en septembre.

Les premiers jours n’ont pas été de tout repos. Adam n’ayant jamais pris l’habitude de quitter sa mère (du fait de l’expatriation) d’une part et n’ayant pas l’habitude d’être beaucoup entouré d’autre part, il a mis un certain temps avant de s’acclimater. Avec l’aide de sa maitresse, nous avons décidé d’y aller progressivement.

Continue Reading…

L’une des choses les plus difficiles dans l’éducation d’un enfant est de savoir où s’arrêter. Est-ce qu’en tant que père on en fait assez ou, au contraire, est-ce qu’on en fait trop ? Où est la limite entre la bêtise qui mérite de gros yeux, celle qui mérite de parler plus sérieusement, et celle qui demande une fessée ?

Pourquoi faire les gros yeux ?

La première des choses à comprendre, c’est votre influence sur votre enfant. Je vais être un peu cassant mais c’est que je l’observe tellement souvent que je me dois de l’écrire. Si votre enfant ne craint pas votre autorité, il ne craindra pas vos gros yeux. Il continuera sa bêtise parce qu’il pensera que, comme d’habitude, les gros yeux ne seront pas suivi d’actions.

enfants limitesPourquoi parler ?

Il y a quelques jours mon grand s’est amusé à pincer son petit frère très fort. Une sombre histoire de droit de passage non acquitté… L’occasion était trop belle de lui expliquer qu’on ne pince pas son petit frère parce que… et me voilà en train de lui lister les raisons. Attention cependant ! Je ne dis pas « ce n’est pas bien de pincer les autres enfants ». A l’école les choses sont différentes : pince si on te pince !

Pourquoi la fessée/le pincement ?

Je ne vous ai pas tout dit concernant le pincement d’Adam sur Jebril. Quand mon grand à pincé mon plus jeune l’occasion était aussi trop belle de lui apprendre « Karma ». Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est : Karma est la manière Hindouiste/Bouddhiste de dire « tout ce que tu fais à autrui te revient en permanence dans la figure ».

J’ai donc immédiatement pincé Adam en lui disant que c’est lui qui avait déclenché ça. Cela fait partie de mes croyances et vous ne la partagerez peut-être pas mais là n’est pas le sujet.

Une limite est une limite

L’important est que vos enfants comprennent qu’il y a une escalade dans la patience de leurs parents et qu’ils ne peuvent pas se permettre de repousser indéfiniment les limites sans en payer le prix fort à un moment ou à un autre.

Si je regarde mes enfants avec les gros yeux, cela veut dire : tu vas détester la suite ! Et je ne me questionne que très rarement. Oui, mon fils dit de moi que je suis « méchant » quand nous en arrivons aux mains, mais je peux vivre avec. Je sais très bien que nous nous ferons des calins deux minutes après.

Mon dernier conseil

Ne laissez pas vos enfants vous prendre en otage. Oui, il est difficile de passer outre leurs larmes et leurs mots pénibles. Mais rappelez-vous le regard qu’on porte sur vous quand vos enfants font des cartons dans les magasins. Rappelez-vous aussi cette phrase « petits enfants, petits problèmes, grands enfants, grands problèmes. S’ils ne respectent pas vos règles en tant qu’enfant, ils ne les respecteront pas plus en tant qu’ado…

Credit Photo