Archives For Education

Le mot a habituellement mauvaise presse. Tout le monde vit dedans et y plonge la tête la première dès la sortie de la fac, mais il continue à avoir mauvaise presse. Personne n’aime la routine, personne n’aime croire (savoir ?) que toutes ces journées sont basées sur les mêmes enchainements, à savoir metro-boulot-dodo et remetro-reboulot-redodo.

Le fait est qu’il en va autrement pour les enfants. Ils n’ont aucun souci avec les routines, bien au contraire. Elles les rassurent et leur permettent d’avoir une prise sur leur monde.

Mettez-vous justement à la place de vos enfants. Vous arrivez dans un monde où vous ne comprenez rien et où tout est décidé par autrui. Au fur et à mesure des jours vous comprenez que cet « autrui » ne vous veut pas de mal, à un moment vous finissez même par comprendre qu’il vous aime. Vous finissez par vous attacher à lui/elle et vous l’aimez en retour.

Cependant, vient le moment où tout cet amour ne vous suffit plus, peut-être même qu’il peut vous donner l’impression de vous étouffer. Vous voulez plus, vous voulez passer au stade supérieur. Mais c’est quoi justement ce stade supérieur ? Eh bien c’est là que les routines entrent en jeu.

Continue Reading…

Notre premier garçon, Adam, a connu la vie dans le Golfe. Nous étions expatriés à l’époque dans le Sultanat d’Oman où je travaillais comme professeur de Français Langue Etrangère et formateur en Technologies de l’Info-Com. Nous y sommes restés jusqu’à ce que notre bonhomme ait 2 ans et demi. Nous sommes rentrés en juin et il est rentré à la maternelle en toute petite section en septembre.

Les premiers jours n’ont pas été de tout repos. Adam n’ayant jamais pris l’habitude de quitter sa mère (du fait de l’expatriation) d’une part et n’ayant pas l’habitude d’être beaucoup entouré d’autre part, il a mis un certain temps avant de s’acclimater. Avec l’aide de sa maitresse, nous avons décidé d’y aller progressivement.

Continue Reading…

L’une des choses les plus difficiles dans l’éducation d’un enfant est de savoir où s’arrêter. Est-ce qu’en tant que père on en fait assez ou, au contraire, est-ce qu’on en fait trop ? Où est la limite entre la bêtise qui mérite de gros yeux, celle qui mérite de parler plus sérieusement, et celle qui demande une fessée ?

Pourquoi faire les gros yeux ?

La première des choses à comprendre, c’est votre influence sur votre enfant. Je vais être un peu cassant mais c’est que je l’observe tellement souvent que je me dois de l’écrire. Si votre enfant ne craint pas votre autorité, il ne craindra pas vos gros yeux. Il continuera sa bêtise parce qu’il pensera que, comme d’habitude, les gros yeux ne seront pas suivi d’actions.

enfants limitesPourquoi parler ?

Il y a quelques jours mon grand s’est amusé à pincer son petit frère très fort. Une sombre histoire de droit de passage non acquitté… L’occasion était trop belle de lui expliquer qu’on ne pince pas son petit frère parce que… et me voilà en train de lui lister les raisons. Attention cependant ! Je ne dis pas « ce n’est pas bien de pincer les autres enfants ». A l’école les choses sont différentes : pince si on te pince !

Pourquoi la fessée/le pincement ?

Je ne vous ai pas tout dit concernant le pincement d’Adam sur Jebril. Quand mon grand à pincé mon plus jeune l’occasion était aussi trop belle de lui apprendre « Karma ». Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est : Karma est la manière Hindouiste/Bouddhiste de dire « tout ce que tu fais à autrui te revient en permanence dans la figure ».

J’ai donc immédiatement pincé Adam en lui disant que c’est lui qui avait déclenché ça. Cela fait partie de mes croyances et vous ne la partagerez peut-être pas mais là n’est pas le sujet.

Une limite est une limite

L’important est que vos enfants comprennent qu’il y a une escalade dans la patience de leurs parents et qu’ils ne peuvent pas se permettre de repousser indéfiniment les limites sans en payer le prix fort à un moment ou à un autre.

Si je regarde mes enfants avec les gros yeux, cela veut dire : tu vas détester la suite ! Et je ne me questionne que très rarement. Oui, mon fils dit de moi que je suis « méchant » quand nous en arrivons aux mains, mais je peux vivre avec. Je sais très bien que nous nous ferons des calins deux minutes après.

Mon dernier conseil

Ne laissez pas vos enfants vous prendre en otage. Oui, il est difficile de passer outre leurs larmes et leurs mots pénibles. Mais rappelez-vous le regard qu’on porte sur vous quand vos enfants font des cartons dans les magasins. Rappelez-vous aussi cette phrase « petits enfants, petits problèmes, grands enfants, grands problèmes. S’ils ne respectent pas vos règles en tant qu’enfant, ils ne les respecteront pas plus en tant qu’ado…

Credit Photo

C’est parti ! L’école à recommencer et vos enfants sont déjà en weekend…lol. Vous souhaitez qu’ils continuent à avoir des weekends enrichissants. En fait, vous voulez éviter, autant que faire se peut, les comas devant la TV/Console. C’est dans cet esprit que j’ai préparé de nombreux conseils tirés de mon livre 52 Riches Idées : Comment Survivre Aux Vacances de Vos Enfants. J’ai bien entendu adapté les conseils pour les weekends des périodes scolaires. Vous pourrez lire chaque vendredi un nouveau conseil pour le weekend à venir. Amusez-vous bien car au final c’est bien là le plus important :)

weekend deconnecteOuvrez votre école

Ne le niez pas ! Sitôt la semaine terminée, vous remisiez vos livres et vos cahiers dès le premier jour de vacances pour vous les rappeler uniquement une semaine avant la rentrée (voire moins dans mon cas). C’est sincèrement une mauvaise manière de faire et j’en vois les limites aujourd’hui en tant que parent et ancien professeur.

Vous n’avez pas à prendre un rythme scolaire en weekend, vous n’avez même pas à avoir de compétences particulières. Cependant vos enfants doivent garder un certain équilibre entre jeu et travail. Mais alors comment le faire ?

Commencez par l’emploi du temps que vous avez créé. Il est important de prévoir au minimum 2 heures de travail. Les choses n’ont pas à être aussi rigides qu’en semaine et vos enfants vont pouvoir se focaliser sur ce qu’ils aiment réellement faire, mais ce sera dans un cadre.

  1. Cela vous permettra d’avoir des heures de paix entre les enfants.
  2. Cela leur permettra d’avoir des heures où ils devront se concentrer.

Se focaliser sur une tâche est une habileté qu’on perd en ne la travaillant pas. Certains enfants sont meilleurs que d’autres à ce jeu mais globalement, il ne faut pas s’attendre à des miracles. C’est malheureux mais les enfants n’ont plus l’occasion de se concentrer pendant une période de temps donné… sauf si un niveau de leur jeu vidéo est vraiment compliqué. Je vous laisse imaginer le jour où vos enfants la réalité de leur lieu de travail.

L’astuce : ne cherchez pas à mimer l’école, le collège ou le lycée en weekend. Vous n’êtes pas leur prof et cela ne servira à rien d’essayer de l’être. L’important, ce sont les 2 heures de calme et de concentration par jour (10 à 20 minutes pour les petits sont bien suffisantes). Choisissez des activités de ce livre ou des matières qu’ils/elles aiment. Laissez-les choisir, laissez-les découvrir d’autres matières qu’ils n’étudient pas en classe. Pour les plus grands, faites-leur découvrir des métiers et demandez-leur de vous les présenter au cours d’une véritable présentation PowerPoint ou Prezzi.com (un outil génial qu’ils adoreront manipuler).

Les enfants sont vraiment impressionnants. Ce qui m’étonne le plus c’est leur curiosité naturelle. Pour eux tout est matière à question et à réponse. Qu’il s’agisse de leur environnement immédiat et qu’ils sont censés connaitre depuis longtemps ou alors de leur environnement plus lointain qu’ils connaissent moins et qu’ils redécouvrent tous les jours, tout est matière à question.

Plus je découvre mes enfants, plus j’apprends à leur faire confiance pour leur apprentissage. Les enfants sont naturellement bien plus curieux que les adultes. Ils ne manquent donc jamais de question et par rapport à cela je considère mon devoir de parent de deux manières :

  1. Je fais en sorte de leur fournir certains éléments de réponses
  2. Je fais en sorte de laisser certaines réponses vagues afin de les faire travailler seul.

Il y a plusieurs intérêts à laisser vos enfants trouver leurs propres réponses.

Continue Reading…

C’est parti ! L’école à recommencer et vos enfants sont déjà en weekend…lol. Vous souhaitez qu’ils continuent à avoir des weekends enrichissants. En fait, vous voulez éviter, autant que faire se peut, les comas devant la TV/Console. C’est dans cet esprit que j’ai préparé de nombreux conseils tirés de mon livre 52 Riches Idées : Comment Survivre Aux Vacances de Vos Enfants. J’ai bien entendu adapté les conseils pour les weekends des périodes scolaires. Vous pourrez lire chaque weekend un nouveau conseil. Amusez-vous bien car au final c’est bien là le plus important :)

Fixez leur un livre court par weekend

weekend deconnecte

C’est peut-être beaucoup… surtout si votre enfant n’est pas un grand lecteur. La vérité est que moins on lit, moins on aime lire. Plus on lit, plus on lit vite, plus on change de lecture rapidement, plus on aime lire. La lecture est une habitude à prendre comme une autre.

N’imposez pas de titre en particulier, n’imposez pas de genre en particulier. Ne jugez pas la taille d’un bouquin. Le fait est qu’il y a une grande fierté à terminer un livre, laissez donc vos enfants éprouver cette fierté même si c’est avec des livres très courts.

Pour les plus jeunes, c’est plus facile. Les bonnes habitudes viennent de vous… et les mauvaises aussi ! Si vous prenez un livre à livre devant eux, ils auront tendance à vous imiter. L’histoire du soir est aussi extrêmement importante quant à la mise en place des bonnes habitudes de lecture.

Pour les plus vieux, des années d’habitude sont peut-être déjà bien ancrées. Vous allez donc devoir rivaliser d’ingéniosité. La toute première étape est de prendre une abonnement familial de bibliothèque si vous n’en avez pas et d’écrire noir sur blanc les samedis après-midi qui y seront consacrée (1 fois ou 2 par mois est bien suffisant). Ainsi, personne ne pourra se défiler, c’est prévu et on ne déroge pas à ce qui est prévu.

Ensuite, faites découvrir à vos enfants tous les genres que l’école leur interdit. Il n’y a pas que les romans, l’essai, la nouvelle ou le poème dans la vie. Il y en a tellement : la chick-lit (littérature pour femme), la bit-lit (littérature de vampires), la fantasy, les mangas, les space opera, …. Je schématise volontairement mais il s’agit d’attirer leur attention sur des livres qu’ils ne connaissent peut-être pas encore.

J’ai pour ma part dévoré des biographies à une époque où j’aurais préféré affronter le dieu de la foudre plutôt qu’un canapé et un livre. Aidez-les à choisir et ne jugez pas leur intérêt pour telle ou telle idiotie.

L’astuce : faites parler vos enfants de leur lecture du moment. Vous n’êtes pas intéressé ? Faites semblant de l’être où de toute façon, ils ne le seront jamais. Enfin, focalisez sur l’action de prendre et terminer un livre ensemble dans une bibliothèque plutôt que le contenu du livre à proprement parler. Les BD, les mangas japonais ou les eBooks courts sont d’excellents moyens de prendre le goût de la lecture.

Le conseil de Liyah : Faites découvrir à vos enfants les romans graphiques. Des livres entre le roman et la BD. Idéal pour les plus récalcitrants à la lecture. Vous pouvez par exemple lire quelques critiques sur mon blog en suivant les liens ci-dessous.

L’étrange cas Origami Yoda de Tom Angleberger aux éditions Seuil

Ellie Gribouille : Vive le camping de Ruth Mc Nally Barshaw aux éditions Flammarion, Père Castor

 

L’article d’aujourd’hui est vraiment écrit sur le vif. J’ai en effet reçu un tweet de la part d’un père inquiet et mieux qu’en 140 caractères, j’ai préféré lui répondre en écrivant cet article.

SD me demande s’il doit intervenir quand son fils semble être la victime de ses copains. Parfois il le fait, mais la plupart du temps il reste en dehors. Quelle est la meilleure manière de faire ?

Je voudrais vraiment dire que je n’ai que MA manière de faire, je ne suis pas le meilleur père au monde, mais j’ai l’impression de ne pas être le pire. Je me sers de mes connaissances et de mon jugement afin de l’appliquer à ma paternité. Je n’ai donc pas de solution parfaite, juste mon expérience. Continue Reading…

C’est parti ! L’école arrive et vos enfants trépignent. Seulement voilà, les semaines se finissent et vous souhaitez qu’ils continuent à avoir des weekends enrichissants. En fait, vous voulez éviter, autant que faire se peut, les comas devant la TV/Console. C’est dans cet esprit que j’ai préparé de nombreux conseils tirés de mon livre 52 Riches Idées : Comment Survivre Aux Vacances de Vos Enfants. J’ai bien entendu adapté les conseils pour les weekends des périodes scolaires. Vous pourrez lire chaque vendredi un nouveau conseil. Amusez-vous bien car au final c’est bien là le plus important :)

preparation weekendAyez un emploi du temps de votre weekend

Vos enfants sont en weekend et vous ne savez probablement pas par quel bout les prendre. C’est tout à fait normal. Nous sommes tous passés par là. Le souci, c’est que cette situation perdurera tant que vous n’aurez pas une certaine vision à court et moyen terme.

La première solution à mettre en place est l’établissement d’un emploi du temps des weekends. Cela peut paraître idiot de commencer par la chose la moins fun pour vous et pour vos enfants, mais après tout, est-ce qu’ils ne méritent pas un peu de liberté quand ils ne sont pas à l’école ?

En établissant un emploi du temps de vos weekends, vous n’allez pas chercher à cadrer vos enfants comme à l’école, vous allez leur donner une vue sur ce qui les attend. C’est à la fois utile pour vous et rassurant pour eux. Utile parce qu’après tout, vous n’êtes pas infaillibles, surtout si vous devez jongler entre plusieurs enfants et peut-être ceux d’une autre union. Et rassurant car tous les enfants ont besoin d’un cadre pour pouvoir s’épanouir. Ce cadre a tendance à être clair pendant la semaine mais s’efface dès qu’il n’y a plus d’obligations scolaires à respecter.

Faites en sorte d’écrire sur cet emploi du temps toutes les activités du weekend. Ne focalisez pas uniquement sur le cheval du premier ou la musique du second (des activités que vous n’oublierez pas de toute façon). Ecrivez clairement que tel après-midi est consacré à telle activité et telle soirée à telle autre. Ne vous en faites pas, la suite de ce livre est pleine d’idées d’activités fun et enrichissantes… et j’ai même pensé à vos enfants :)

L’astuce : mettre cet emploi du temps en évidence. Affichez-le sur le frigo ou dans un endroit que tout le monde pourra voir facilement. Ainsi, vous pourrez savoir où vous en êtes et vos enfants n’auront pas à vous demander 100 fois les activités qu’ils vont faire… même s’ils le feront de toute façon !

Credit Photo

Apprendre à compter est tout aussi important qu’apprendre à lire, même si j’avoue faire la part belle à la lecture sur ce blog… et dans ma vie réelle. La vérité, c’est qu’apprendre à compter est bien plus facile pour un enfant qu’apprendre à lire. Vous pouvez encore faciliter/accélérer cet apprentissage si vous suivez quelques conseils basiques.

Apprenez à vos enfants à se servir de leur environnement

C’est LE conseil le plus important pour vos enfants mais pas seulement. Alors, qu’est-ce que j’entends par se servir de son environnement ? C’est une habitude que j’ai personnellement dans différents domaines et que j’essaie d’inculquer à mes enfants avec un apprentissage lié à leur âge.

apprendre a compterJ’essaie de leur apprendre qu’ils doivent toujours être conscients de l’environnement qui les entoure. Je parle autant des objets que des êtres animés, humains ou non. C’est très important parce que cela va leur apprendre à faire attention aux détails et à aller plus loin dans leur réflexion que la majorité des gens.

En ce qui concerne l’apprentissage des chiffres et pourquoi pas des nombres, c’est la même chose. Apprenez à vos enfants à se servir de tout ce qui compose leur environnement :

  • Les escaliers sont de fantastiques moyens pour apprendre à compter
  • Le nombre de frites dans leurs assiettes aussi (oui nous sommes des parents indignes)
  • Le nombre de raisins qu’elles/ils mangent est une bonne opportunité
  • Les roues d’une voiture
  • Le nombre de pas du salon à la cuisine
  • Le nombre de livre dans leur bibliothèque (vous voyez que nous ne sommes pas complètement indignes)

Continue Reading…

ted educationSi vous ne connaissez pas le site TED.com, sachez simplement que c’est une mine de conférences données par les esprits et les coeurs les plus brillants de la planète et dans tous les domaines.

Même s’il est vrai que la plupart (et surtout les meilleures) sont données en anglais, il faut savoir que la plupart sont sous-titrées en plusieurs langues dont le français. Voici donc 5 des meilleures conférences sur le thème de l’enfance, de l’éducation  et/ou de l’enseignement que j’ai pu trouver.

Cameron Herold: Elevons nos enfants pour être des entrepreneurs

Continue Reading…