Que Faites-Vous Pour Protéger Votre Mariage ?

24 juin 2017 — 2 Comments

Et quand je dis mariage, je parle de l’Union avec un grand U. Que ce soit devant un Prêtre, un Imam, un Rabbin, un Maire ou tout autre représentant d’un ordre quelconque, Laïque ou Religieux. Ma question est donc : si vous êtes en Union avec quelqu’un, que faites-vous pour protéger cette Union et pourquoi pas continuer à la faire grandir ?

Selon moi, il y a trois domaines où vous pouvez vous poser cette question, vous asseoir et réfléchir aux réponses. Vous n’avez pas à en parler autour de vous, ce petit travail qui peut rapporter des années de bonheur peut être fait par vous-même dans l’intimité de votre cerveau/cœur. 3 questions donc :

  1. Qu’investissez-vous dans votre relation ?
  2. Quelles sont vos limites ?
  3. Quels sont les enjeux de votre relation ?

proteger coupleL’investissement

Il y a différentes sortes d’investissements :

  • Pécuniaire
  • Affectif
  • Temporel

Demandez-vous ce que vous mettez dans la relation. Pour être un homme comme les autres et avoir l’habitude d’observer mes con-génères, je dois avouer que pour beaucoup, nous sommes assez mauvais à quantifier notre investissement dans une relation amoureuse.

A partir du moment où nous sommes physiquement présents, cela devrait enchanter la personne en face. Je crois que le but ici est d’aller plus loin en essayant de reconnaitre ce que l’autre veut d’une relation avec vous. Je ne dis pas de changer pour l’autre, je propose de montrer en quoi la relation que vous vivez est importante à vos yeux.

N’oubliez pas qu’en Amour il y a les paroles et les actions : 

  • Un SMS d’amour inattendu pendant la journée
  • Un véritable remerciement pour ce succulent Tiramisu
  • Une relation sexuelle qui lui est complètement dédiée
  • Un mot secret laissé derrière soi pour qu’elle le découvre
  • Une fleur achetée sans aucune raison particulière

Comme vous le voyez, c’est l’intention et la pensée qui compte. Vous n’avez pas besoin d’en faire des tonnes.

Les limites

Je dois faire une confession ici : je suis de l’ancienne école. J’aime savoir où est ma femme, il n’est pas question pour elle d’avoir des amis masculins et de mon côté, je n’aime pas vraiment avoir à rendre des comptes sur mes déplacements. Ce n’est ni bien, ni mal : c’est ! Ma femme l’accepte et c’est tout ce qui m’importe.

À côté de cela, j’ai mes propres limites. Je n’irai pas me retrouver seul à seul dans un rendez-vous-même professionnel avec une femme. Je m’arrangerai toujours pour qu’une autre personne soit présente. Je ferai en sorte de toujours choisir des endroits publics et le cas échéant de refuser tout simplement l’invitation.

Je suis aussi quelqu’un qui ne fréquente ni les bars, ni les boites, ni ne fume, ni ne boit. Bref, je fais en sorte de me concentrer sur trois choses :

  • Ma famille
  • Mes amis
  • Mon travail

Mon téléphone reste allumé toute la journée et je réponds toujours à mon téléphone, sauf en voiture… et encore lol.

Posez-vous la question de vos propres limites. Qu’est-ce que vous faites qui met en danger votre couple ? Ou alors, qu’est-ce qui pourrait au fur et à mesure que votre relation se développe devenir problématique. Et parlez-en librement avec votre moitié, car si vous n’en parlez pas aujourd’hui librement, vous risqueriez de venir à en parler quand les choses auront déjà bien dégénéré.

Les enjeux

Au fur et à mesure de l’écriture de cet article, je remarque qu’il pourrait être interprété de manière très utilitariste. Investissements, limites, enjeux… boum, boum, boum ! On pourrait presque ajouter une phrase du style TF1 : « en 2013 le couple sera-t-il en crise ?! »

J’ai presque envie de dire que c’est une bonne chose !

L’une des choses essentielles dans ce blog, que j’essaie de faire passer le plus souvent possible est l’idée suivante : une union qui dure est une union où les choses sont pensées et le hasard diminué.

Comment diminuer ce hasard ? En sachant exactement quels sont les enjeux ici…

Soyez conscients de ce que vous avez, et soyez conscients de ce que vous pourriez perdre. Cela fait 13 ans que je connais Liyah et je vous prie de me croire que je suis aussi coupable que n’importe qui des 2 plus grands maux du couple, à savoir :

  1. Tenir pour acquis sa moitié
  2. Croire que l’herbe pourrait être plus verte ailleurs.

Ce qui me permet de tenir, c’est de savoir concrètement ce que j’ai à perdre si je fais le con :

  • Mes enfants (le juge va toujours dans le sens de la mère)
  • Le bien-être de mes enfants (je vous l’ai dit, je suis de la vieille école. 2 parents présents)
  • Ma stabilité (TRÈS chèrement acquise)
  • Ma dignité (ma femme est un Amour, si ça déconne, ce sera moi)
  • Ma religion (jusqu’à ce que la mort vous sépare, ça vous dit quelque chose ?!)

Et tout ça pour quoi ? Pour la croyance que ce sera mieux ailleurs ? Une chimère est une chimère… même si elle peut paraître réelle pour un temps.

Et vous ? Quel est votre degré d’investissement ? Quelles sont vos limites ? Quels sont vos enjeux ?

admin

Posts

Mohamed est marié depuis 13 ans et a deux fils qui font son bonheur :-) Il partage ici son quotidien de Père et de Mari. Abonnez-vous à la NewsLetter pour recevoir tous les articles ainsi que son premier livre numérique intitulé "Papa Assieds-toi ! Je Vais t'Expliquer 2 ou 3 Choses sur la Vie".

2 responses to Que Faites-Vous Pour Protéger Votre Mariage ?

  1. Salut,
    première visite et j’avoue que je suis resté accroché à plus d’un article… Je laisse un commentaire sur celui-ci, ca aurait pu etre sur un autre.
    Nous semblons bien différents et pourtant proches: papa actif et époux dévoué, entre autres. Ma situation sans etre singulière est particulière puisque je pars 4 jours travailler et reviens pour 3. Ces 3 jours sont consacrés à mes 2 fils (3 et 5 ans) et à ma femme. Il y a une comparaison que j’aime bien, qui me sert à illustrer ma relation de couple: un élastique. Je me rapproche de mon épouse en m’en éloignant. Nous créons un sentiment de manque en nous excluant mutuellement, à cause de mon travail. Ce manque est alors rapidement comblé au rythme hebdomadaire. Plus je m’éloigne et plus le retour est intense, un peu comme une première rencontre. C’est une alchimie subtile car il ne faut pas casser l’élastique.
    Depuis peu, il y a une nouvelle dimension à notre relation: je sens que l’élastique est plus souple, qu’il peut etre tiré plus loin, sans risque de casse. Il faut alors le tirer en phase, à 2. L’image qui me vient est le lien vital du livre « les thanatonautes » de Werber: ils arrivent à étirer, étirer… Pour cela, il suffit (pour moi) de définir mes objectifs de vie, mes projets et de faire en sorte que ma moitié y participe ou y soit juste présente. L’enjeu est simple: à nous voir ensemble, nous serons ensemble.

    • Vraiment content que le blog te plaise Gwen :-)

      Je ne sais pas si tu l’as lu quelque part mais ton histoire me rappelle la mienne lorsque nous étions expatriés. Lorsque ma femme rentrait avant moi, je me retrouvais seul pour 2 mois et franchement ça faisait beaucoup de bien à notre relation. On comprend alors qu’on a souvent agi comme si l’autre nous était toute acquise. Ce qui n’est jamais bon à plus ou moins long terme.

      Abonnes-toi à la NewsLetter si tu veux être prévenu des prochains articles.

      Mohamed

Laisser un commentaire

*

Text formatting is available via select HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>