Archives For apprentissage

Apprendre à compter est tout aussi important qu’apprendre à lire, même si j’avoue faire la part belle à la lecture sur ce blog… et dans ma vie réelle. La vérité, c’est qu’apprendre à compter est bien plus facile pour un enfant qu’apprendre à lire. Vous pouvez encore faciliter/accélérer cet apprentissage si vous suivez quelques conseils basiques.

Apprenez à vos enfants à se servir de leur environnement

C’est LE conseil le plus important pour vos enfants mais pas seulement. Alors, qu’est-ce que j’entends par se servir de son environnement ? C’est une habitude que j’ai personnellement dans différents domaines et que j’essaie d’inculquer à mes enfants avec un apprentissage lié à leur âge.

apprendre a compterJ’essaie de leur apprendre qu’ils doivent toujours être conscients de l’environnement qui les entoure. Je parle autant des objets que des êtres animés, humains ou non. C’est très important parce que cela va leur apprendre à faire attention aux détails et à aller plus loin dans leur réflexion que la majorité des gens.

En ce qui concerne l’apprentissage des chiffres et pourquoi pas des nombres, c’est la même chose. Apprenez à vos enfants à se servir de tout ce qui compose leur environnement :

  • Les escaliers sont de fantastiques moyens pour apprendre à compter
  • Le nombre de frites dans leurs assiettes aussi (oui nous sommes des parents indignes)
  • Le nombre de raisins qu’elles/ils mangent est une bonne opportunité
  • Les roues d’une voiture
  • Le nombre de pas du salon à la cuisine
  • Le nombre de livre dans leur bibliothèque (vous voyez que nous ne sommes pas complètement indignes)

Continue Reading…

Est-ce que vous parlez une autre langue ? N’importe laquelle, celle de vos parents, votre patois local, une langue apprise à l’école, bref peu importe. Si je vous pose cette question, c’est parce que si c’est le cas vous faites probablement deux choses de manière plus ou moins consciente :

  1. Vous voyez le monde de deux manières différentes
  2. Votre cerveau à l’habitude de switcher facilement entre deux mondes

Continue Reading…

Quel est le plus beau cadeau que vous puissiez recevoir ? Oui, hormis un iPad 3 flambant neuf bien entendu ! Je dois vous avouer que je ne suis pas doué pour les cadeaux. Il y a une raison toute simple, je n’arrive pas à rentrer dans la tête de la personne qui va recevoir le cadeau. En clair, je suis le genre qui fait les cadeaux qu’il aimerait recevoir.

Quels sont les cadeaux que j’aime ? Des cadeaux utiles ! Je hais tout ce qui est censé se poser quelque part et être observé. La raison là aussi est très simple, je ne l’observerai jamais ! Je le fouterai dans un tiroir et ne le reprendrai en main que l’année d’après. Je n’ai jamais compris pourquoi les gens ne comprenaient pas ça !

Bref, après cette interlude confession, voici une révélation. Je raffole des cadeaux faits par les petites mimines de mon Adam ! WOW, ça c’est une surprise me direz-vous lol. Je vous avoue que c’en est une pour moi. J’ai toujours pensé que les parents qui accrochaient aux murs les « dessins » et autres « horribleries » de leurs enfants étaient juste un peu trop… parents, si vous voyez ce que je veux dire par là.

Continue Reading…

L’une de mes plus grandes joies de Père, c’est que je peux passer des après-midi à regarder des dessins animés et films d’animation sans qu’on dise de moi que je n’ai toujours pas grandi. En fait, je préfère nettement les films d’animation parce qu’il y a souvent des histoires à deux niveaux. Un niveau pour les enfants et un autre pour les adultes. C’est ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

J’ai eu la chance de regarder Madagascar 3 des Studios Dreamworks dernièrement. Un vrai bon moment, beaucoup d’humour, une bande originale vraiment excellente et qui colle parfaitement aux différents moments. Cependant, plus que de simples images ou une bonne musique, le film apporte son lot de petites leçons de vie qui font que j’aime à en discuter avec mon enfant par la suite et voir ce qu’il a compris et ce qui lui a échappé. Je vous propose d’en faire le tour.

Madagascar, c’est d’abord 4 amis

Continue Reading…

ted educationSi vous ne connaissez pas le site TED.com, sachez simplement que c’est une mine de conférences données par les esprits et les coeurs les plus brillants de la planète et dans tous les domaines.

Même s’il est vrai que la plupart (et surtout les meilleures) sont données en anglais, il faut savoir que la plupart sont sous-titrées en plusieurs langues dont le français. Voici donc 5 des meilleures conférences sur le thème de l’enfance, de l’éducation  et/ou de l’enseignement que j’ai pu trouver.

Cameron Herold: Elevons nos enfants pour être des entrepreneurs

Continue Reading…


Avec ma femme nous nous sommes expatriés durant 4 ans et nous avons notre premier enfant dans le Sultanat d’Oman. Il y est resté jusqu’à ses 1 an et demi. Tous les pères savent que les premiers mois du premier enfant sont les plus durs et pour cause. On ne sait jamais si ce que nous sommes en train de faire apaise l’enfant ou empire la situation.

Le « malheur » lorsqu’on est à l’étranger, c’est qu’on ne peut même pas aller voir ses parents ou ses beaux parents pour demander conseil. Le téléphone ? En voilà une mauvaise idée, c’est vraiment pire que tout. Une grand-mère ne donne JAMAIS de bons conseils par téléphone. Si vous lui dîtes que son petit-fils tousse, c’est qu’il est à l’article de la… voilà vous aurez compris… oui je suis superstitieux et c’est mon problème. Continue Reading…

Avez-vous déjà un enfant qui sait parler ? Avez-vous déjà remarqué une chose amusante concernant son rapport au passé et au futur ? Effectivement, un enfant ne concoit pas le passé et le futur comme un adulte. Je ne dirais pas qu’il n’en a aucune compréhension, mais cela reste très basique.

Mon Adam de 4 ans par exemple se contente de 2 mots : demain et avant. Ce sont les deux seuls mots qu’il utilise pour exprimer une idée d’antériorité ou de postériorité. En observant cela et en extrapolant aux punitions que le père indigne que je suis aime lui infliger, j’ai compris qu’il y a deux sortes de punitions qui ne marchent pas avec un enfant.

menaces inutilesLes menaces dans le temps

C’est les plus évidentes parce que nous les utilisons tous. Si notre enfant se comporte mal dans une situation où nous ne pouvons nous permettre de faire une scène, nous lui disons des choses comme « attends de voir à la maison » ou « je vais te priver de telle ou telle chose que tu aimes » ou « tu n’auras pas droit à ton dessert favori »…

Bref nous tentons de lui faire comprendre que son futur risque de ne pas être à son gout… et nous sortons totalement de nos gonds lorsqu’il/elle ne nous écoute pas. Le problème est le suivant : allez faire comprendre la couleur du ciel à un aveugle de naissance ! Oui, décrire ce bleu (ou ce gris en l’occurrence) est facile quand on a un point de comparaison mais carrément impossible dans l’autre cas.

Pour un enfant, le problème est du même style. Il n’a pas de point de comparaison clair et défini avec lequel il peut comprendre le passé et le futur. En conséquence, toute menace qui fera intervenir l’idée d’une punition à venir ne sera pas vraiment effective.

Les Menaces impossible à tenir

Il s’agit ici de votre autorité, un produit rare si j’en juge par ma propre expérience :-)

Plus sérieusement, les enfants ne comprennent pas le second degré. Pour eux, soit vous dites puis faites… et dans ce cas il vaut mieux ne pas plaisanter avec vous. Soit vous dites puis ne faites pas… et l’humour, l’ironie et le sarcasme passent au dessus de la tête de la majorité des enfants de maternelle.

Menaces à éviter totalement :

  • Arrête de crier dans la voiture où je m’arrête (non vous ne le ferez pas)
  • Arrête de pleurer ou je te laisse tout seul ici (non vous ne le ferez pas)
  • Mange tes épinards ou tu ne mangeras rien d’autre (êtes-vous sûr de cela ? Etes-vous sûr que votre moitié ne lâchera pas ?)
  • Calme-toi ou je ne t’achète rien pour ton anniversaire (non vous ne le ferez pas)
  • Sois gentil avec les enfants / tes cousins ou tu ne reviendras plus (non vous ne le ferez pas)

Ce sont là tous des panneaux dans lesquels je suis tombé et je comprends parfaitement qu’un autre parent puisse y tomber. Mais je crois aussi qu’il y a aussi une solution simple qui peut régler la majorité des problèmes avec nos mini-monstres.

Dire puis faire… sans aucun délai

Voici ma manière perso :

  1. Je parle (des fois calmement et des fois non, faut être honnête)
  2. Je menace verbalement deux fois
  3. Il n’y jamais de trois, la troisième c’est l’application de ce que j’ai prévenu
    • Si c’est le dessert qui saute, bye-bye
    • Si c’est le repas qui saute, bye-bye
    • Si c’est l’après-midi de fun, bye-bye
    • Si c’est la fessée, boum-boum

J’ai pour habitude de dire qu’on ne peut pas se permettre de voir son autorité bafoué par la génération qui manipule parfaitement un iPad à 1 an et demi… si c’est votre cas… est-ce que vous imaginez ce qui vous attend à l’adolescence. Et non, un enfant qui ne respecte pas votre autorité à la maternelle ne la respectera pas plus au lycée.

Qu’en pensez-vous ?

Credit Photo